Le cloud est-il si vert que l’on a pu vous le présenter ?

Vous savez maintenant ce qu’est le CLOUD (article sur le cloud), lors du bilan, Flash Instal’ émettait quelques réserves quant à l’argument écologique… GREENPEACE a récemment émis un rapport concernant le Cloud et Flash Instal’ avait vu juste à propos de l’argument écologique…

 

Le cloud informatique est alimenté par des « data centers »(centres de données), véritables usines de l’âge numérique du 21ème siècle. Ils abritent des milliers d’ordinateurs qui stockent et gèrent toutes les données prêtes-à consommer que nous accumulons. Ces data centers du cloud consomment une très grande quantité d’électricité : l’équivalent d’environ 250000 foyers européens…

 

Le cloud étant extrêmement énergivore, l’accès à d’importantes quantités d’électricité est un critère qui pèse lourd dans le choix du lieu d’implantation des data centers, et la facture d’électricité est un poste clé dans les dépenses des entreprises qui utilisent le cloud. C’est pourquoi des progrès considérables ont été accomplis pour améliorer, dès la phase de conception, l’efficacité énergétique des data centers et des milliers d’ordinateurs qu’ils hébergent. Toutefois, ces efforts n’ont entraîné aucune économie d’énergie dans les faits, en raison de la croissance exponentielle du cloud computing. Les entreprises ne doivent pas uniquement se contenter de surveiller leur consommation d’électricité : elles doivent aussi se demander d’où provient l’électricité qu’elles consomment.

 

Et c’est justement là que le bat blesse pour certains constructeurs dont Apple, Amazon, Microsoft et autres… Leurs data centers s’alimentent principalement avec des centrales au CHARBON, une aberration… Surtout quand on les compare à Yahoo et Google qui continuent de montrer l’exemple en faisant de l’accès aux énergies renouvelables une priorité pour la croissance de leurs clouds.

Mention spéciale pour facebook puisqu’il est décrit comme ” l’ami des énergies renouvelables “.

 

Greenpeace considère que le choix des énergies pour alimenter les centres de traitement de données est essentiel, dans la mesure où certains d’entre eux “consomment autant d’électricité que 250 000 foyers européens”. Il ajoute que ” si le cloud était un pays, il se classerait au 5e rang mondial en termes de demande en électricité, et ses besoins devraient être multipliés par trois d’ici à 2020 “.

De quoi faire réfléchir…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *