Tout savoir sur les performances des poêles à bois

Le poêle à bois est en plein essor dans beaucoup de pays. En plus d’avoir des bienfaits écologiques, il contribue à l’optimisation des performances énergétiques d’un logement. Fiable et économique, il s’agit d’un chauffage particulièrement apprécié. Il existe de nombreux types de poêles à bois.

Tous les appareils ne se valent pas. Il est important de connaitre sur quels critères techniques sélectionner son poêle. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les performances des poêles à bois.

Généralités sur les performances d’un poêle à bois

Les performances d’un poêle à bois se réfèrent à son taux de rendement. Il s’agit de la valeur en pourcentage de la chaleur qu’il arrive à restituer. Les poêles à bois sont bien plus performants que les cheminées. Ils atteignent des rendements autour de 80 % qui peuvent encore augmenter grâce à une bonne circulation de l’air.

Il est aussi important de rappeler que le rendement des anciens appareils est faible. Il y a donc intérêt économique et écologique à changer un vieux poêle à bois. Pour mieux s’informer, il est judicieux de visiter le site estia.be.

catégories de poêles

Performances par catégories de poêles

Il faut distinguer deux types de poêles : les poêles à buches et les poêles à granulés ou pellets. Les buches ont une combustion rapide. Ils font alors augmenter la température dans une pièce en un rien de temps. Leur rendement ne dépasse pas les 50 %.

Toutefois, ceux à double combustion offrent un rendement entre 60 % et 90 %. Les pellets, quant à eux, permettent de maintenir une température constante. Les poêles qu’ils alimentent offrent des rendements élevés, dépassant les 85 %.

Puissance maximale : meilleure performance obtenue

Généralement, un poêle à bois peut avoir un rendement optimal. Pour que ce soit le cas, il doit présenter un rendement minimum de 70 %. Les meilleures performances sont obtenues à puissance maximale. Celle-ci peut se calculer en fonction de nombreux critères.

La situation géographique, l’isolation, le volume à chauffer en sont des exemples. Un appareil dont le rendement est élevé a une consommation moindre. Il faut toujours veiller au taux d’humidité du bois et de l’arrivée d’air également.

Une puissance qui varie en fonction de la superficie du logement

La puissance d’un poêle à bois doit être ajustée en fonction de la superficie de la pièce qu’il doit chauffer. Par exemple, il est inutile de se procurer un modèle de 11 kW pour le chauffage d’un petit studio.

Le poêle à buche est l’idéal pour chauffer rapidement une ou deux pièces. Le volume du logement conditionne la taille du poêle nécessaire. Le poêle à pellets apporte un chauffage continu et est adapté pour des pièces spacieuses.

Comment optimiser le rendement d’un poêle à bois ?

Il est possible d’augmenter la performance des poêles à bois. Il existe de nombreuses solutions permettant d’améliorer significativement leur rendement. Tout d’abord, il faut toujours alimenter son poêle avec du bois sec. Puis, il faut faire un entretien régulier pour que l’appareil puisse être bien performant et durable.

Aussi, il faut installer un système de récupération et de redistribution d’air chaud. Enfin, il est possible d’optimiser la chaleur du poêle grâce à l’énergie solaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *