Comment estimer la valeur de mon entreprise ?

La valeur d’une entreprise est une question que l’on se pose tout au long de la vie de l’entreprise. La détermination devient surtout cruciale dans les moments de transmission ou cession de celle-ci. Estimer la valeur d’une entreprise est une opération complexe.

Différentes méthodes permettent une évaluation, mais trois sont les plus utilisées. Il s’agit de la méthode patrimoniale, comparative et celle des flux de trésorerie actualisés. Voici comment estimer la valeur de son entreprise.

Ne pas confondre la valeur et le prix de l’entreprise

La valeur et le prix de l’entreprise sont deux notions tout à fait différentes à ne pas confondre. Le contexte dans lequel la transaction va s’effectuer peut influer sur le prix. Il dépend fortement de la loi de l’offre et de la demande.

Ce qui fait que vendre une entreprise pendant que le marché est encore favorable ou pendant sa pleine croissance est avantageux. La valeur doit tenir compte du passé, mais surtout de l’avenir de l’entreprise. Les comptes de résultat des dernières années ne suffisent donc pas, il faudra considérer les résultats prévisionnels de celle-ci.

Estimer la valeur de l’entreprise par la méthode patrimoniale

La méthode patrimoniale est efficace surtout pour estimer la valeur des PME artisanales et commerciales. Il s’agit d’un calcul basique additionnant les différents actifs en déduisant les passifs de l’entreprise. Ce procédé se base surtout sur le passé de cette dernière. La méthode considère les comptes annuels des trois dernières années d’exploitations.

Il convient de corriger l’actif en tenant compte de la valeur du marché, de la fiscalité différée et du reclassement des provisions non justifiées. Ajouter le « goodwill » de l’entreprise sera l’opération finale. Cela consiste à prendre en compte la profitabilité de l’entreprise dans des éléments qui ne figurent pas souvent dans le bilan.

Ces derniers incluent la marque, le brevet, la qualité des fichiers clients ou autre. Plus de détails sont disponibles sur https://cedersonentreprise.com/.

méthode patrimoniale

Valorisation de l’entreprise par la méthode des flux de trésorerie actualisés (DCF)

La méthode se base surtout sur la rentabilité future de l’entreprise. Elle consiste en l’actualisation des flux de trésorerie disponibles, dite « Discount Cash-flow ». Elle part du business plan pour déterminer les flux de trésorerie prévisionnels en appliquant un taux d’actualisation, s’ajoutant ensuite à la valeur terminale de l’entreprise.

Un des facteurs à évaluer est la santé de l’entreprise pour évaluer les flux de trésorerie nets dans les prochaines années à venir. Mais cela inclut aussi le remboursement futur des dettes.

L’estimation de la valeur de l’entreprise par la méthode comparative

La méthode consiste à comparer l’entreprise avec d’autres entreprises ayant les mêmes caractéristiques qu’elle. Par déduction, il faudra ensuite estimer la valeur de l’entreprise qu’on veut valoriser. Les données sont disponibles auprès de différentes organisations professionnelles, chambre du commerce, syndicats, etc.

La technique nécessite l’utilisation de multiples de valorisation s’appuyant sur le résultat net, le chiffre d’affaires, l’EBIT, l’EBITDA. En Belgique, l’étude annuelle M & A Monitor est réalisée en ce sens sur la base des études de plusieurs experts.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *